Heureka – Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Assurance immobilière Berne

Heureka –

Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Chemin de navigation

Installations photovoltaïques et capteurs solaires en toiture ou en façade

En règle générale, les installations photovoltaïques et les capteurs solaires placés en surimposition de toitures plates ou inclinées ainsi qu’en façade ne nécessitent pas de mesures supplémentaires de protection incendie. Ces installations doivent cependant être montées correctement et ne doivent pas gêner ou menacer les sapeurs-pompiers en cas d’intervention.

Les installations solaires, à savoir les installations photovoltaïques et les capteurs solaires thermiques pour le chauffage de l’eau, peuvent être montées sur des toitures plates ou inclinées sans mesures supplémentaires de protection incendie si

Les exigences relatives aux toitures et à la construction des murs extérieurs s’appliquent aux installations solaires intégrées à des toits. Voir la directive de protection incendie 14-15 « Utilisation des matériaux de construction ».

Prévenir les risques d’incendies causés par des installations électriques

Les installations électriques doivent être montées conformément à la norme NIBT SN 411000 concernant les installations à courant faible.

Recommandations :

  • Les canalisations entre le panneau solaire et l’onduleur doivent présenter une protection conséquente afin que les rongeurs ou d’autres petits animaux ne les endommagent pas.
  • Il est recommandé d’équiper les canalisations situées à l’extérieur du bâtiment d’une double isolation.
  • L'onduleur devrait être placé aussi près que possible du panneau solaire afin que les canalisations soient suffisamment courtes. 

Conduites dans des canaux de cheminée : autorisées dans certains cas dans les bâtiments existants dans le canton de Berne

Dans certains cas, il est possible de faire passer des conduites de fluide caloporteur ou des câbles d’installations solaires par un canal de cheminé d'un bâtiment existant. Une autorisation de l'autorité de protection incendie est cependant requise.

Autorisation dans des cas particuliers

Selon la directive de protection incendie de l'AEAI 24-15 « Installations thermiques », la pose d’installations électriques dans des canaux de cheminées n’est pas admise. L’autorité de protection incendie compétente peut cependant s’écarter de cette directive et, dans des cas précis, délivrer une autorisation spéciale pour l’installation de conduites de fluide caloporteur ou de câblages de capteurs photovoltaïques.

Une telle autorisation concerne toujours un objet précis et ne saurait être transposée à d’autres situations ou d’autres objets.

L’installation de conduites de fluide caloporteur ou de câblages de capteurs photovoltaïques n’est possible qu’en présence de chaudières et de conduits d’évacuation de fumée au bénéfice d’une attestation de reconnaissance.

Dans le cas de canaux de cheminées en maçonnerie, il convient de tenir compte des exigences précisées dans le « Document sur l’état de la technique (DET), construction de poêles et de cheminées de salon » de l’Association suisse des commerces de poêlerie-fumisterie et de carrelage (VHP).

Procédure d’autorisation

Il convient d’informer l’autorité de protection incendie en temps utile quant à un tel projet d’installation. Le cas échéant, elle exigera qu’on lui soumette une demande d’installation relative à un objet unique.

Le maître d’œuvre (architecte, entrepreneur) établira la demande par écrit au nom du maître de l’ouvrage. Le formulaire « Demande d’utilisation unique - installations solaires » accompagné des annexes nécessaires sera soumis avant réalisation à l’autorité de protection incendie.

La demande doit être assortie des documents utiles permettant de comprendre la nature du canal et le type de conduit de fumée, la disposition des conduites et câblages, les points d’ancrage et les matériaux prévus y compris les dimensions de l’ensemble.

L’autorité de protection incendie délivre l’autorisation au cas par cas. Elle peut reconnaître ou refuser une équivalence. La décision est communiquée par écrit à la partie requêrante avant le début des travaux.

Mesures de protection incendie

Le canal de cheminée existant tient lieu de gaine technique pour le conduit d’évacuation de fumée et doit présenter une résistance au feu d’au moins EI 30-RF1, respectivement EI 60-RF1.

La résistance thermique des conduites caloporteuses, respectivement des câblages de capteurs photovoltaïques (y compris l’isolation, les fixations, etc.) doit correspondre au minimum à la résistance thermique requise pour le conduit  de fumée. Si ce n’est pas le cas, les conduits doivent être protégées à l’aide d’un régulateur de température de sécurité.

Le conduit  de fumée partant du local de chauffage doit mener directement jusqu’au toit, sans aucun raccordement accessoire.  

En cas de conduits de fumée coaxiaux (ventilation/évacuation), les conduites caloporteuses ou le câblage photovoltaïque ne doivent pas impérativement passer par le toit. L’isolation du point de sortie de la conduite caloporteuse ou du câblage de capteurs photovoltaïque doit cependant être imperméable à l’air et présenter une résistance au feu EI 30.

Les conduites caloporteuses, respectivement les câblages photovoltaïques qui passent par le canal de cheminée doivent être d’un seul tenant. Aucuns raccords et embranchements ne sont admis.

Le point de sortie des conduites (caloporteuse vers le capteur solaire ou câblage vers l’installation photovoltaïque) du canal de cheminée doit être isolé avec la résistance au feu nécessaire.

La pose des conduites caloporteuses, respectivement du câblage de capteurs photovoltaïque, doit se faire à l’extérieur du conduit  de fumée reconnu, dans un tube de protection au minimum incombustible. Il convient de respecter les distances de sécurité par rapport aux matériaux combustibles en fonction de leurs classement/référencement.  

En cas de conduit  de fumée métallique, des raccords équipotentiels doivent être réalisés à l’entrée et à la sortie du canal de cheminée.

Le conduit de fumée, les conduites caloporteuses et les câblages de capteurs photovoltaïques doivent pouvoir être contrôlés et remplacés en tout temps.

La ventilation du conduit de fumée ne doit pas être entravée.

Le nettoyage et la vérification par le maître ramoneur doivent être possibles en tout temps.

Indications pour l’installation

Exécution fautive

 

 

Solutions correctes

 

 

 

  • Canal de cheminée EI 30-RF1 ou EI 60-RF1

  • Canal de cheminée EI 30-RF1 ou EI 60-RF1

  • Solutions correctes pour conduits de fumée max T120; canal de cheminée EI 30-RF1 ou EI 60-RF1

     

  • Solutions correctes pour conduits de fumée max T120; canal de cheminée EI 30-RF1 ou EI 60-RF1

Aucune obligation de protection contre la foudre

Aucun système supplémentaire de protection contre la foudre n’est nécessaire lorsqu’un système photovoltaïque est installé. Si un système de protection contre la foudre est installé, les panneaux solaires doivent être intégrés dans celui-ci.

Les sapeurs-pompiers ne doivent pas être gênés par les installations

En cas d'incendie, les sapeurs-pompiers doivent pouvoir ouvrir les accès aux combles depuis l'extérieur. Il est utile d’installer des panneaux d’avertissement et un plan d’orientation représentant les emplacements des différents modules.

Le maître d'ouvrage doit informer le commandement des sapeurs-pompiers du montage de l’installation solaire.

Directives de protection incendie de l’AEAI

14-15 « Utilisation des matériaux de construction »