Heureka – Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Assurance immobilière Berne

Heureka –

Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Chemin de navigation

Façades et parois extérieures en bois

Un incendie sur la paroi extérieure ne doit pas pouvoir se propager plus de deux étages au-dessus du foyer de l’incendie avant l’intervention des sapeurs-pompiers. Pour les façades en bois, l’effet protecteur est obtenu grâce à des séparations de la construction de la façade.

Réaction au feu de différents types de façades et de constructions

Réaction optimale au feu : façade à bande vitrée

Type de façade : façade à bande vitrée, avec revêtement continu et incombustible

Revêtement : plat (panneau) ou géométrique (à rainure), installation horizontale

Soubassement : lattage vertical à une couche, séparation de l’espace ventilé (voir le paragraphe sous « Façades ventilées, mesures de protection incendie horizontales »), garder une petite distance entre les lattes.

Balcon : rampes et couche inférieure incombustibles

Bonne réaction au feu : façades perforées

Type de façade : façades perforées

Revêtement : par adhérence (profil avec joint angulaire, coffrage à recouvrement, coffrage de couvercle), disposé à la verticale

Soubassement : lattage croisé

Balcon : soit les balustrades, soit la couche inférieure sont incombustibles

Réaction critique au feu : géométries complexes

Type de façade : géométries complexes, doubles plans combustibles (p. ex. volets coulissants en bois ou balcons en bois)

Revêtement : ouvert (lambris à liteaux, lambris à clins avec joints ouverts), disposé en strates ou en croix

Soubassement : console ou fixations ponctuelles, aucun soubassement de l’espace ventilé

Balcon : toutes les surfaces sont en bois

Séparation de la construction de la façade

Les façades ventilées sont séparées par des tabliers ou des obturations (voir paragraphe ci-dessous « Façades ventilées »).

Dans les systèmes d’isolation thermique par l’extérieur, ce sont les pare-feu qui empêchent la propagation de l’incendie (voir paragraphe ci-dessous « Façades avec isolation thermique par l'extérieur »).

En cas d’intervention, l’accès des sapeurs-pompiers aux surfaces des façades composées de matériaux combustibles doit être garanti. La marche à suivre pour garantir l’accès est mentionnée au chiffre 3.1 de l’annexe à la directive 14-15 « Utilisation des matériaux de construction ».

Façades ventilées

Lorsque les revêtements des parois extérieures et/ou l’isolation sont composés de matériaux combustibles de part et d’autre de la lame d’air, les façades ventilées doivent être d’une construction reconnue par l’AEAI ou équivalente.

Les revêtements des parois extérieures peuvent être renforcés au moyen de soubassements linéaires en matériaux de catégorie RF3.

Les fixations ou les ancrages ponctuels des façades ventilées qui se trouvent dans l’isolation thermique doivent être composés de matériaux de catégorie RF3 (cr) au moins.

Mesures de protection incendie horizontales

Un incendie ne doit pas pouvoir se propager plus de deux étages au-dessus du foyer de l’incendie avant l'intervention des sapeurs-pompiers, conformément à l’objectif de protection. Pour atteindre cet objectif, les façades ventilées des bâtiments ayant quatre étages et plus doivent être séparées horizontalement. En outre, chaque étage doit disposer de tabliers ou d’obturations.

Si le plancher de balcon n’est pas monté directement sur la paroi extérieure, il faut installer les tabliers ou les obturations sur la longueur.

Si le plancher du balcon se termine directement sur la paroi extérieure, l’espace ventilé en est séparé. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’utiliser de tablier ou d’obturation. Il est cependant nécessaire que le raccordement soit fait en fonction de la documentation Lignum.

  • Les tabliers empêchent que l’air ne circule dans l’espace ventilé sur plusieurs étages. Ainsi, les flammes sont détournées de la paroi extérieure.

  • L’obturation empêche que l’air ne circule de façon continue.

Mesures de protection incendie verticales

En plus des mesures de protection incendie horizontales (tabliers ou obturations), l'espace ventilé doit être séparé verticalement pour tous les types de façades. Ces mesures de protection incendie verticales sont exigées dans les domaines suivants :

  • Parois formant des compartiments coupe-feu
  • Angles du bâtiment (angles extérieurs et intérieurs)
  • Changement de type de façade ou de système de revêtement au sein d’une surface de façade
  • Mur coupe-feu
  • Séparation de l’espace au moyen de panneaux ou de laine minérale

  • Séparation verticale de l’espace

Isolations thermiques par l’extérieur (isolation périphérique)

Les isolations thermiques par l’extérieur (isolation périphérique) composées de matériaux combustibles doivent :

ou

  • présenter à chaque étage une protection par bande filante, faisant tout le tour du bâtiment, composée de matériaux RF1 (température de fusion égale ou supérieure à 1000 °C) et d'une hauteur de 0.2 m au minimum.

Lorsque les produits ne sont pas reconnus par l’AEAI, les bandes filantes doivent être fixées par des éléments mécaniques.

Les bandes filantes doivent être exécutées ainsi

Balcons

Les balcons comptent pour une partie de la façade. Les prescriptions de protection incendie (PPI) 2015 ne mentionnent aucune exigence séparée pour les balcons.

Les éléments combustibles d’un balcon individuel ou d’un balcon en saillie ont toutefois une influence sur la réaction au feu d’une façade en bois. Ils doivent donc être pris en compte lors de la fixation des mesures de protection.

Coursives extérieures

Une construction est considérée comme une coursive extérieure lorsque :

  • elle est au moins à moitié ouverte sur l'extérieur en permanence
  • les ouvertures sont régulièrement réparties et ne peuvent pas être fermées

Les coursives extérieures doivent mener jusqu’à un escalier (voie d’évacuation verticale). La longueur maximale de la voie d’évacuation ne doit pas être dépassée.

Exigences en termes de matériaux et de résistance au feu

  • En principe, l'exigence de la catégorie RF1 s'applique. Les éléments de construction portants linéaires peuvent être en matériaux combustibles.
  • Les portes et les fenêtres ne sont soumises à aucune exigence sur le plan de la résistance au feu.
  • La surface de circulation doit présenter une résistance au feu de 30 minutes et les raccords aux parois extérieures doivent être exécutés de manière à résister au feu. Les revêtements des parois extérieures doivent être composés de matériaux de catégorie RF1.
  • Les coursives extérieures qui aboutissent à un escalier aux deux extrémités ne sont soumises à aucune exigence sur le plan de la résistance au feu (une grille métallique est autorisée, par exemple). Les revêtements des parois extérieures peuvent être composés de matériaux combustibles.

 

Vous trouverez dans la documentation Lignum « 7.1 Parois extérieures - Constructions et revêtements » des informations détaillées sur les mesures de protection incendie pour les différents types de façade et sur la manière dont elles sont fixées. La documentation Lignum 7.1, basée sur les PPI 2003, est actuellement en révision. Dans le canton de Berne, la documentation peut être appliquée en substance en concertation avec l’Assurance immobilière Berne.