Heureka – Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Assurance immobilière Berne

Heureka –

Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Chemin de navigation

Éclairage de sécurité et signaux de secours

L’éclairage de sécurité fait partie intégrante de tout concept de protection incendie. L’alimentation en électricité provenant du « réseau publique » peut être interrompue à tout moment, par exemple en raison de tempêtes, d’orages violents, d’incendies, de travaux de construction ou de surcharge du réseau. Dans de telles situations, un éclairage de sécurité permet aux personnes de s’orienter dans le bâtiment.

En cas de panne de courant, l’éclairage de sécurité offre la visibilité nécessaire pour que les personnes puissent s’orienter et quitter le bâtiment en toute sécurité. De plus, il aide les sauveteurs à remplir leur mission.

Avec l’éclairage de remplacement, les activités nécessaires peuvent être poursuivies sans changement en cas de panne de courant. Il est nécessaire, par exemple, dans les centres de commande ou les blocs opératoires des hôpitaux. 

Les prescriptions de protection incendie de l’AEAI réglementent exclusivement l’éclairage de sécurité pour les voies d’évacuation et les signaux de secours (signalisations de sécurité). En règle générale, les exploitants fixent les exigences relatives à l’éclairage de remplacement sous la forme de réglementations supplémentaires.

Éclairage de sécurité, éclairage de remplacement et éclairage de secours - une classification

Dans quelles situations un éclairage de sécurité est-il nécessaire ?

Signaux de secours

Bâtiments et affectations

sans éclairage de sécurité avec éclairage de sécurité
Industrie et commerce, espaces de vente (jusqu’à 1200 m2 de surface) requis recommandé
Grands magasins (surface > 1200 m2) requis
Bureau, école requis recommandé
Hôpital, clinique, EMS (établissement d’hébergement [a]) requis
Hôtel, centre de vacances (établissement d’hébergement [b]) requis
Refuges de montagne isolés (établissement d’hébergement [c]) requis recommandé
Bâtiments avec des locaux pouvant accueillir plus de 300 personnes requis
Parkings (surface > 600 m2) requis
Abris souterrains utilisés à des fins civiles requis  

Éclairage de sécurité

Bâtiments et affectations

pour voies d’évacuation pour voies d’évacuation dans les locaux
Industrie et commerce, espaces de vente (jusqu’à 1200 m2 de surface) requis recommandé (dans des zones spécifiques)
Grands magasins (surface > 1200 m2) requis requis
Bureau, école requis
Hôpital, clinique, EMS (établissement d’hébergement [a]) requis recommandé (dans des zones spécifiques)
Hôtel, centre de vacances (établissement d’hébergement [b]) requis
Refuges de montagne isolés (établissement d’hébergement [c]) recommandé
Bâtiments avec des locaux pouvant accueillir plus de 300 personnes requis requis
Parkings (surface > 600 m2) requis requis (disposition le long des voies de circulation)
Abris souterrains utilisés à des fins civiles requis recommandé

Pour savoir si un éclairage de sécurité est requis pour votre projet, allez à votre affectation en consultant la taille de votre bâtiment et le thème « Voies d’évacuation et de sauvetage ».

Installer correctement des signaux de secours et l’éclairage de sécurité

Les sorties qui ne sont pas immédiatement reconnaissables comme telles ou qui ne sont utilisées qu’en cas d’urgence doivent être clairement signalées.

Les indicateurs de direction sont obligatoires lorsque :

-       le sens de la fuite n’est pas immédiatement visible

-       sont présentes des personnes ne connaissant pas les locaux.

Vous trouverez des informations à ce sujet dans le paragraphe « Les signaux de secours doivent être agencés de la façon suivante ».

La visibilité de ces signaux ne doit pas être entravée par des décorations ou d’autres éléments d’aménagement.

Les autres signaux ou inscriptions ainsi que les miroirs ne doivent pas constituer une source de distraction, ni engendrer de confusions.

Les signaux de secours destinés à la signalisation des voies d’évacuation et des issues doivent être posés au niveau des linteaux de porte, perpendiculairement à la direction de la fuite.

 

Exemple de portes d’issue de secours

  • Correct – le signal de secours doit être placé au-dessus de la porte. La flèche indique les portes de sortie de secours.

  • Incorrect – le signal de secours indique correctement la porte de sortie de secours, mais la flèche pointe vers la gauche. Sans marquage supplémentaire de la porte, les personnes en fuite dans l’obscurité risquent de courir vers la gauche, donc en dépassant la porte. Dans l’obscurité absolue et la fumée, seule la flèche de direction est perçue comme une aide à l’orientation.

Les signaux de secours doivent être agencés de la façon suivante

La direction de la flèche indique la direction aux personnes en fuite. Les personnes doivent pouvoir se fier à une indication immédiate et exacte de la direction à prendre. En principe, une direction ne doit jamais être spécifiée à l’avance. Les indications telles que : « Derrière la porte, on descend » ne sont pas autorisées. C’est toujours la situation immédiate qui doit être signalée.

Les panneaux de texte tels que « EXIT », « NOTAUSGANG » et « SORTIE SECOURS » ne doivent plus être utilisés, ceci afin de garantir l’indépendance linguistique et l’uniformité des signaux de secours dans le monde entier. Les éventuelles exceptions doivent être approuvées par l’autorité compétente.

À l’intérieur d’un bâtiment, les signaux de secours doivent être uniformes.

 

Symboles en vigueur

  • Descendre à droite (p. ex. lors d’un changement d’étage en suivant les cages d’escalier/voies d’évacuation verticales)

  • Monter à droite (p. ex. lors d’un changement d’étage en suivant les cages d’escalier/ voies d’évacuation verticales dans les sous-sols)

  • Descendre à gauche (p. ex. lors d’un changement d’étage en suivant les cages d’escalier/ voies d’évacuation verticales)

  • Monter à gauche (p. ex. lors d’un changement d’étage  en suivant les cages d’escalier/ voies d’évacuation verticales dans les sous-sols)

  • Aller à droite (indiquer le sens de marche)

  • Aller à gauche (indiquer le sens de marche)

  • a) aller tout droit (indiquer le sens de marche)
    b) aller tout droit et passer une porte, lorsque le signal est placé au-dessus d’une porte (indiquer le sens de marche)

La norme SN EN ISO 7010 comprend des signaux de secours normalisés et enregistrés à l’échelle internationale.

Éclairage et taille minimale des signaux de secours

On distingue plusieurs types de signaux de secours pour voies d’évacuation :

Les signaux de secours doivent être clairement identifiables. Le type d’éclairage éventuellement requis dépend des conditions spatiales, du nombre de signaux et de la taille de ces derniers.

Dans les pièces sans lumière du jour et dans les pièces pouvant s’obscurcir, les signaux doivent être munis d’un éclairage de sécurité.

Les signaux de secours non lumineux et non rétroéclairés doivent être phosphorescents. Au bout de 10 minutes, la qualité de luminescence doit être d’au moins 150 mcd/m² (mesure selon DIN 67510-1).

Taille minimale des signaux de secours

La taille des signaux de secours dépend de la distance de reconnaissance et de l’éclairage. Toutefois, le côté le plus court doit avoir une longueur d’au moins 150 mm.

Lampes de sécurité et intensité lumineuse pour les voies d’évacuation

On distingue plusieurs types de lampes de sécurité :

  • lampes combinées avec sources lumineuses combinées pour l’alimentation réseau et l’alimentation de secours
  • lampes intégrées avec sources lumineuses séparées pour l’alimentation de secours
  • lampes autonomes conçues exclusivement pour l’alimentation de secours

Les lampes de sécurité doivent être installées à au moins 2 m du sol. Les lampes de sécurité supplémentaires installées plus à proximité du sol doivent être dotées d’une protection incassable.

Les lampes de sécurité portables ne sont autorisées que dans les locaux accessibles uniquement par le personnel responsable de l’exploitation. Après utilisation, elles doivent être rechargées à l’endroit prévu à cet effet. Seules les lampes de sécurité portables conformes à la norme SN EN 60598-2-8 lampes portatives sont autorisées.

Les lampes de sécurité doivent être reconnaissables comme telles et signalées d’un symbole vert et blanc.

Intensité lumineuse

Intensité lumineuse dans les voies d’évacuation jusqu’à 2 m de largeur :

  • au minimum 1 lux sur l’axe médian
  • 0,5 lux au minimum sur les 2 axes au quart de la largeur

Les valeurs sont mesurées à 2 cm au-dessus du sol.

Circuit, alimentation et réseau de distribution

Circuit

Il ne doit pas être possible de commander l’éclairage de sécurité avec un interrupteur principal ou un interrupteur commandant l’éclairage normal de la pièce.

Les lampes de sécurité alimentées par une batterie individuelle doivent être raccordées au dispositif de protection contre les surintensités de la même pièce. Elles ne doivent pas disposer d’interrupteurs susceptibles d’interrompre leur fonction.

Les systèmes d’alimentation centralisés pour l’éclairage de sécurité doivent être divisés en zones indépendantes les unes des autres (groupes). Le nombre de lampes et l’emplacement des détecteurs de tension doivent être conformes aux normes reconnues.

La répartition des groupes doit être déterminée en fonction de la mise en danger des personnes en cas de panne partielle de l’éclairage artificiel.

Si un dysfonctionnement tel qu’un court-circuit, une coupure de courant ou un court-circuit à la terre survient, cela ne doit pas affecter les autres groupes.

 

Alimentation destinée à l’éclairage de sécurité

Les sources de courant destinées à l’alimentation de l’éclairage de sécurité doivent être indépendantes de l’alimentation normale. Les batteries telles que les batteries individuelles, les batteries de groupe (LPS) et les batteries centrales (CPS) sont appropriées.

Les alimentations supplémentaires provenant de l’alimentation électrique normale ne sont pas autorisées pour la signalisation des voies d’évacuation et pour l’éclairage de sécurité.

 

Emplacements des sources d’alimentation de l’éclairage de sécurité

Variante 1 : source d’alimentation autonome dans la zone de distribution. Distance de la distribution principale d’au moins 0,8 m.

 

Variante 2 : source d’alimentation directement à côté de la distribution secondaire ou de la distribution principale. La séparation doit être d’au moins EI 60.

 

Emplacements autorisés 

• locaux de distribution sanitaire

• standards téléphoniques

• locaux avec systèmes de sécurité

• locaux d’alimentation générale 

 

Emplacements non autorisés

• voies d’évacuation

• centrales de ventilation

• locaux de nettoyage

• locaux de stockage et de fabrication avec matériaux combustibles

• salles d’installation pour systèmes thermiques

 

Réseau de distribution et types d’installation

Pour des raisons de sécurité, les circuits électriques doivent être posés indépendamment des autres circuits.

L’éclairage de sécurité doit rester allumé pendant au moins 30 minutes. Pour cette durée de fonctionnement, le circuit électrique doit être protégé contre l’incendie :

  • Séparé localement du réseau général sous le plâtre, dans le béton ou les murs.

  • Séparé localement du réseau général dans une gaine technique de résistance au feu selon le temps de fonctionnement maximum prescrit, mais avec une résistance au feu d’au moins El 30.

  • Dans le cas d’une pose ouverte, le maintien du fonctionnement requis du réseau de sécurité doit être garanti, compte tenu du système porteur approprié, de l’installation appropriée et du câblage.

Entretien

Les éclairages de sécurité et les alimentations de sécurité doivent être correctement maintenus en état de fonctionnement et opérationnels à tout moment. Les propriétaires ou exploitants de l’installation en sont responsables.

Les travaux sur les éclairages de sécurité, leurs batteries et leurs chargeurs ne doivent être effectués que par des personnes formées.

L’exécution de tâches tels que les contrôles de fonctionnement, l’entretien ou la maintenance doit être consignée dans le carnet de contrôle.

Réception et contrôle

Réception

Les éclairages de sécurité et les alimentations de sécurité doivent être documentés et soumis à un contrôle de réception.

Le raport d'essai Éclairage/Alimentation de sécurité de l’AIB peut servir de liste de contrôle.

Contrôles périodiques

Les éclairages de sécurité doivent être contrôlés conformément aux instructions du fabricant, mais au moins deux fois par an pendant la période de fonctionnement requise. Un contrôle annuel suffit pour les lampes de sécurité dotées d’un indicateur de l’état de fonctionnement.

  • Lampes à batteries individuelles sans indicateur de l’état de fonctionnement (sans autotest) : contrôle 2 fois par an

  • Lampes à batteries individuelles avec indicateur de l’état de fonctionnement (autotest automatique) : contrôle 1 fois par an

  • Les alimentations de sécurité doivent être contrôlées annuellement sous charge. Les contrôles de fonctionnement doivent être effectués conformément aux données du fabricant par des personnes qualifiées et formées.

     

     

Directive de protection incendie de l’AEAI

17-15 « Signalisation des voies d’évacuation Éclairage de sécurité Alimentation de sécurité »

 

 

Normes, directives, DET