Heureka – Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Assurance immobilière Berne

Heureka –

Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Chemin de navigation

Installations sprinklers : une aide précieuse

Des installations sprinklers peuvent être exigées dans certains cas. Les installations d’extinction automatiques contribuant de manière essentielle à la protection incendie, les projets y relatifs et leurs exécutions sont étroitement suivis par l’AIB. Ces installations font par ailleurs l’objet de contrôles réguliers après leur mise en service.

Les installations sprinklers (ISP) nécessitent une alimentation en eau fiable. Les exigences particulières dépendent des risques pour les êtres humains, l’environnement et les valeurs matérielles.

En règle générale, les installations sprinklers sont raccordées au réseau public de distribution d'eau. Si sa capacité ne suffit pas à l'alimentation des installations sprinklers, il faut mettre en place un approvisionnement propre à l'exploitation.

Les installations sprinklers peuvent être exigées :


dans les bâtiments industriels, artisanaux et administratifs, si :

  • la surface maximale autorisée de compartiment coupe-feu est dépassée
  • il faut s'attendre à des incendies se propageant rapidement
  • le danger d'activation est élevé
  • des matières dangereuses sont utilisées ou stockées
  • la charge thermique est élevée

dans les grands magasins (y compris entrepôts et locaux attenants servant à l'exploitation) dont la surface est supérieure à 2400 m² lorsque le nombre de personnes pouvant être accueillies est élevé (plus de 300 personnes)

dans les parkings et garages pour véhicules à moteur :

  • présentant une grande surface de compartiments coupe-feu souterrains (dès 2400 m² pour plusieurs niveaux ou dès 4800 m² pour un seul niveau)
  • présentant une grande surface de compartiments coupe-feu hors terre (dès 4800 m² pour les espaces fermés ou dès 9600 m² pour les espaces partiellement ouverts à un ou plusieurs niveaux)
  • avec dispositifs mécaniques destinés au parcage compact de plus de 50 véhicules

Alarme

Les installations sprinklers doivent déclencher une alarme interne et transmettre une alerte externe. Les dérangements doivent déclencher un signal visuel et sonore. Les installations doivent transmettre les messages automatiquement à un poste occupé en permanence au moins par une personne formée en conséquence.

Dispositions complémentaires dans le canton de Berne

Responsabilités

Du point de vue de la protection incendie, l’installation et la mise en service de systèmes de sprinklers se décompose en trois phases : l’examen du projet, la réception et le contrôle périodique. Pour les bâtiments dont la surveillance incombe à l’AIB, les responsabilités concernant ces trois phases sont réparties de la manière suivante :

  • L’examen du projet fait partie de la procédure d’autorisation de construire et est réalisé par l’Assurance immobilière Berne dans le cadre de son mandat légal.
  • La réception a lieu immédiatement après l’installation et sert à vérifier le bon fonctionnement du système. Dans le cadre du mandat légal qui lui a été confié, l'Assurance immobilière Berne délègue cette tâche à la société affiliée de droit privé GVB Services SA, Papiermühlestrasse 130, 3063 Ittigen.
  • Après la mise en service et à des intervalles prescrits par la loi, l’AIB invite le propriétaire à faire réaliser un contrôle périodique par des spécialistes accrédités. Le propriétaire peut mandater l’entreprise de son choix. En plus de la GVB Services SA, d’autres spécialistes certifiés sont actifs sur le marché. Une liste d’entreprises habilitées figure dans le répertoire de l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie.

Examen de projets

Nouvelles installations et extensions

Les projets concernant l’installation de sprinklers doivent être soumis à l’AIB avant le début des travaux.

Une entreprise reconnue par l’AEAI peut demander l’examen d’un projet assorti d’une prise de position écrite à l’AIB. Cette prise de position fera partie des documents de référence au moment de la réception.

Pour examiner le projet, l’AIB a besoin des documents ci-après :

  • formulaire AEAI « Examen préliminaire » ou formulaire AEAI « Annonce »
    Les services d’alimentation en eau concernés doivent figurer parmi les destinataires et recevoir une copie.
  • diagramme p/Q (mesure de l’eau ne remontant pas au-delà de 3 ans)
  • calcul hydraulique sous forme électronique
  • plans et coupe de l’objet assortis de plans isométriques
  • aménagement du local et disposition des rayonnages en cas d’utilisation dans un entrepôt

Tous les formulaires et documents doivent être remis à l’AIB dûment complétés, munis du numéro d’accréditation AEAI ainsi que d’une signature valable ou du cachet de l’entreprise.

Révisions générales

Les examens préliminaires relatifs à la révision générale de systèmes de sprinklers peuvent être annoncés à l’AIB avant le début des travaux.

Une entreprise reconnue par l’AEAI peut demander l’examen d’un projet assorti d’une prise de position écrite à l’AIB. Cette prise de position fera partie des documents de référence au moment de la réception.

Pour examiner le projet, l’AIB a besoin des documents ci-après :

  • formulaire AEAI « Examen préliminaire en vue de la révision »
  • documentation photographique illustrant les défauts de l’installation
  • diagramme p/Q (mesure de l’eau ne remontant pas au-delà de 3 ans)
  • calcul hydraulique sous forme électronique*
  • plans de sols et plans de coupe assortis de plans isométriques*
  • aménagement du local et disposition des rayonnages en cas d’utilisation dans un entrepôt*

*Dans certains cas justifiés (p. ex. lorsqu’aucune modification architecturale ou d’affectation ne sont prévues) il est possible de renoncer à ces indications.

Tous les formulaires et documents doivent être remis à l’AIB dûment complétés, munis du numéro d’accréditation AEAI ainsi que d’une signature valable ou du cachet de l’entreprise.

Réception

L’exécution de l’installation doit être annoncée au service de protection incendie de l’AIB à l’aide du formulaire AEAI « Attestation d’installation ».

Dès réception du formulaire, les systèmes de sprinklers seront inspectés pour réception.  

Après réception du formulaire, les installations de sprinklers sont soumises à un examen de réception.

La réception par l’organisme en charge de l’inspection ne décharge par le constructeur. Il est de son devoir de s’assurer que le système correspond aux règles reconnues de la technique et aux prescriptions de sécurité en vigueur.

Rapport de réception

L’organisme en charge de l’inspection établit un rapport de réception. Il contient une appréciation générale, un relevé de défaillances et une liste de défauts.

Documentation

Les documents ci-après doivent être déposés auprès de la centrale sprinklers :

  • plans de situation fournissant une vue d’ensemble lisibles pour les sapeurs-pompiers
  • plan d’affectation et de situation incluant les indications suivantes pour tous les secteurs : soupape d’alarme du secteur concerné, affectation, risque d’incendie, catégorie de marchandise, moyen d’extinction, genre de stockage, hauteur de stockage autorisée, année de construction
  • schéma de l’installation et schéma de la centrale
  • mode d’emploi
  • carnet de contrôle
  • instructions concernant la réalisation des contrôles de fonctionnement et le comportement à adopter en cas d’interruption de l’installation
  • plan d’alarme (commande du dispositif d’alarme et de pilotage) avec une liste de personnes et de numéros de téléphone pour annoncer les alarmes et les dérangements
  • autres documents nécessaires au cas par cas, p. ex. schéma électrique en cas d’alimentation autonome  

En cas de transformation, d’extension ou de modification d’installations existantes, ainsi qu’en cas de révisions générales, la documentation doit être mise à jour.

Installations factultatives

Les propriétaires d'installations facultatives, non subventionnées par l'AIB, raccordées à la centrale officielle d'alarme incendie peuvent confier la réception de l'installation au service d'inspection de l'AIB ou une autre entreprise accréditée.

Contrôles périodiques

Dans le cadre de l’inspection du feu dans des bâtiments à forte fréquentation et à risques accrus (cf. Ordonnance sur la protection contre le feu et sur les sapeurs-pompiers (OPFSP), art. 9), l’AIB réalise des contrôles périodiques.

L’AIB confie les contrôles périodiques à l’organisme désigné pour l’inspection (voir paragraphe 2). Le propriétaire est libre de mandater à sa charge une entreprise accréditée. Le rapport d’inspection de cette dernière doit être transmis à l’AIB pour information.

Le contrôle périodique inclut :

  • la vérification des instructions dont dispose la personne qui a la garde des sprinklers ainsi que la personne remplaçante, la bonne tenue du carnet de contrôle
  • le contrôle du bon fonctionnement de l’installation, y compris les systèmes de détection et d’alarme
  • la vérification de la conformité de l’installation, de la portée de la protection, des risques incendie ainsi que des catégories de marchandises et des hauteurs de stockage. Une tournée d’inspection est effectuée à ces fins.
  • la vérification de l’amenée d’eau

Périodicité des contrôles

Pour les bâtiments à forte fréquentation et à risques accrus (cf. Ordonnance sur la protection contre le feu et sur les sapeurs-pompiers (OPFSP), art. 9) la périodicité des contrôles est de 4 ans. En règle générale, tous les autres objets sont contrôlés tous les 8 ans.

En cas de risque importants d’incendie ou pour les personnes, l’AIB peut ordonner des contrôles plus fréquents.

Rapport de contrôle

L’organisme en charge de l’inspection établit un rapport du contrôle périodique à l’attention de l’AIB. Il contient une appréciation générale, un relevé de défaillances et une liste de défauts, des précisions quant au constat et la portée de la protection fournie par l’installation ainsi que les interconnexions avec les installations domestiques et les caractéristiques techniques du système.

Défauts

Les défauts ci-après sont considérés comme rédhibitoires. En leur présence, l’installation sera jugée non fonctionnelle ou l’étendue de la protection insuffisante :

  • la transmission de l’alarme et de dérangement n’est pas garantie
  • des parties de secteurs (>100 m2, env. 10 sprinklers) exposés à un risque d’activation ne sont pas protégées
  • l’amenée d’eau ne fonctionne pas ou est insuffisante
  • l’installation ou certaines de ses parties ne sont pas reconnues par un institut agréée par l’AEAI

Les travaux supplémentaires résultant des défauts seront facturés selon le tarif des émoluments de l’AIB.

Raccordement, inspection, panne, applications particulières, mise hors service

Raccordement

Une installation de sprinklers doit être raccordée à la centrale d’alarme incendie officielle. Il convient de se conformer aux exigences de la directive de protection incendie 20-15 « Installations de détection d’incendie » de l’AEAI et de la notice explicative « Installations de détection d’incendie » de l’AIB.

Les critères de transmission d’installations de sprinklers, les emplacements des tableaux de commande et de signalisation, les règles de verrouillage et d’accès particulières, etc. sont à définir en concertation avec le corps de sapeurs-pompiers responsable.

Le délai de déclenchement de l’alarme, soit l’intervalle de temps entre l’activation de la vanne d’essai de l’alarme jusqu’à la transmission à la centrale d’alarme incendie ne peut pas excéder 60 secondes.

Vigiles et tournées d’inspection

Les tournées de contrôle doivent être réalisées par des personnes au bénéfice d’instructions préalables. La mission doit être formulée par écrit et remise au vigile. Ce dernier tient un journal précisant l’heure, l’endroit contrôlé, les constatations particulières et les mesures demandées.

Mesures en cas de mise hors service et de panne ( > 24 h)

Il convient d’informer les sapeurs-pompiers et l’AIB.

L’exécution de travaux comportant un risque d’incendie doit être minutieusement planifiée. Il convient de tenir compte des circonstances particulières.

Notamment en cas d’interruption prolongée de l’alimentation en eau et en cas de risques particuliers ou accrus, p. ex. en présence d’entrepôts à palettisation de grande hauteur, de matériaux dangereux ou facilement inflammables, il convient de prendre des mesures pour pallier le défaut d’eau temporaire ou assurer une alimentation de secours.

Applications particulières

Les systèmes de type déluge doivent être conçus et installés conformément à la directive VdS relative aux extincteurs à eau pulvérisée (2109 - « Richtlinie für Sprühwasser-Löschanlagen », en allemand, anglais et turc). Les directives SES relatives aux installations sprinklers et le règlement SIA 108 s’appliquent en ce qui concerne la procédure.

Les systèmes de sprinklers à pulvérisation ou de type brouillard d’eau doivent être installés conformément à leur homologation. Il doit être démontré que les exigences de protection sont respectées. Les directives SES relatives aux installations sprinklers et le règlement SIA 108 s’appliquent en ce qui concerne la procédure. Le temps de fonctionnement nominal et les réserves d’eau d’extinction sont précisés dans les directives SES et AEAI.

Mise hors service

Si une installation de sprinklers est mise hors service de façon permanente avec l’aval des autorités de protection incendie, il faut au minimum retirer les têtes de sprinklers.

Systèmes facultatifs

Les propriétaires d’installations facultatives qui sont raccordées à la centrale officielle d’alarme incendie (sans participation financière de l’AIB), peuvent mandater la GVB Services SA ou un autre organisme accréditée pour la réception

Directives de protection incendie de l’AEAI

19-15 « Installations sprinklers »