Heureka – Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Assurance immobilière Berne

Heureka –

Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Chemin de navigation

Les systèmes de protection contre la foudre offrent une protection complète

Les systèmes de protection contre la foudre sont notamment prescrits dans les établissements médico-sociaux et les hôtels ainsi que dans les entrepôts de matières explosibles ou dans les bâtiments exposés à la foudre de par leur situation.

Les systèmes de protection contre la foudre sont obligatoires dans les cas suivants :

  • locaux d’une capacité de plus de 300 personnes
  • établissements d’hébergement de personnes, par exemple hôpitaux, établissements médico-sociaux, hôtels
  • constructions particulièrement hautes telles que bâtiments élevés, cheminées d’usine ou tours
  • bâtiments d’exploitations agricoles ou d'industries de grande taille (plus de 3000 m³) ainsi que bâtiments d'entreprises travaillant le bois, le textile ou les matières plastiques
  • bâtiments industriels et artisanaux dans lesquels sont manipulés ou stockés des matières explosibles, par exemple moulins, usines de l’industrie chimique, postes distributeurs de carburants, entrepôts de munitions
  • réservoirs de liquides ou de gaz inflammables ou entrepôts de carburants et de combustibles liquides, y compris les bâtiments et les installations attenants
  • bâtiments et ouvrages exposés à la foudre de par leur situation topographique

Contrôle

Les installations de protection contre la foudre doivent correspondre à l’état actuel de la technique et être fonctionnelles en tout temps. Il doit être possible de vérifier simplement que les installations ne sont pas endommagées.

Les installations de protection contre la foudre doivent être contrôlées périodiquement. La périodicité de ces contrôles est de 10 ans. Dans le cas de bâtiments présentant un danger particulier pour les personnes et des risques accrus, les installations sont contrôlées à des intervalles plus rapprochés.

Modernisations et extensions ultérieures

En cas de projet de modernisation ou d’extension d’un système de protection contre la foudre, le système existant doit être soumis à examen et, le cas écheéant, adapté aux standards techniques les plus récents.

Si des bâtiments et des installations existants nécessitent de disposer d’un système de protection contre la foudre mais en sont encore dépourvus, il convient d’y remédier si :

  • des travaux de modifications ou d’extension sont entrepris à large échelle, ou
  • le bâtiment ou l’installation changent d’affectation.

Dispositions dans le canton de Berne

La classe de protection contre la foudre exigée dépend de l’affectation et des risques. Les prescriptions de l’AEAI selon la directive de protection incendie 22-15 « Systèmes de protection contre la foudre », colonne A du tableau de l’annexe au chiffre 2, s’appliquent.

Responsabilités

Du point de vue de la protection incendie, la construction et la mise en service de systèmes de protection contre la foudre se décompose en trois phases : l’examen du projet, la réception et le contrôle périodique.

Pour les bâtiments dont la surveillance incombe à l’AIB, les responsabilités concernant ces trois phases sont réparties de la manière suivante :

  • L’examen du projet fait partie de la procédure d’autorisation de construire et est réalisé par l’Assurance immobilière Berne dans le cadre de son mandat légal.
  • La réception a lieu immédiatement après l’installation et sert à vérifier le bon fonctionnement du système. Dans le cadre du mandat légal qui lui a été confié, l'Assurance immobilière Berne délègue cette tâche à la société affiliée de droit privé GVB Services SA, Papiermühlestrasse 130, 3063 Ittigen.
  • Après la mise en service et à des intervalles légalement prescrits, l’AIB invite le propriétaire à faire réaliser un contrôle périodique par un spécialiste accrédité.

Examen de projets

Les systèmes de protection contre la foudre doivent être annoncés à l’AIB avant le début des travaux si

  • un système de protection contre la foudre s’écarte des exigences précisées dans les directives, ou si
  • la situation donnée n’est pas prévue par les directives.

Cette règle s’applique en cas de nouvelle installation, d’extension ou de système de protection contre la foudre sur des bâtiments dont la surface du toit est agrandie de plus de 20 % ou rénovée dans une proportion semblable.

En cas de système de protection contre la foudre conventionnel, qui correspond aux directives en vigueur, le projet n’est pas soumis à examen.

En cas de projets sortant de l’ordinaire, par exemple en relation avec des installations de biogaz ou dans des zones exposées à un risque d’explosion, l’AIB déterminera avec la partie demandeuse les conditions d’examen du projet dans le cadre de clarifications préalables.  

L’entreprise en charge de la conception peut demander l’examen d’un projet assorti d’une prise de position écrite à l’AIB. Cette prise de position fera partie des documents de référence au moment de la réception.

Pour l’examen du projet, le formulaire de l’AIB « Installation de protection contre la foudre - présentation de projet » (dûment complété et signé valablement ou muni du cachet de l’entreprise) doit être soumis à l’AIB.

Réception

Après exécution, le système de protection contre la foudre doit être annoncé à l’AIB, service de protection incendie, pour réception.

Pour procéder à la réception, l’AIB a besoin des documents suivants :

D’entente avec l’organisme chargé de l’inspection, les photographies peuvent être remplacées par des protocoles de mesures.

Tous les formulaires et documents doivent être remis à l’AIB dûment complétés et munis d’une signature valable ou du cachet de l’entreprise.

Dès que l’AIB sera en possession des documents, l’installation sera inspectée pour réception.

La réception par l’organisme en charge de l’inspection ne décharge par le constructeur. Il appartient au propriétaire de l’installation d’entretenir son système et de garantir son fonctionnement.

Rapport de réception

L’organisme en charge de l’inspection établit un rapport de réception. Il contient une appréciation générale, un relevé de défaillances et une liste de défauts.

Contrôles périodiques

Dans le cadre de l’inspection du feu dans des bâtiments à forte fréquentation et à risques accrus (cf. Ordonnance sur la protection contre le feu et sur les sapeurs-pompiers (OPFSP), art. 9), l’AIB réalise des contrôles périodiques.

L’AIB confie les contrôles périodiques à l’organisme désigné pour l’inspection. Le propriétaire est libre de mandater à sa charge un organe autorisé ou GVB Services SA. Une liste des personnes compétentes en matière de protection extérieure contre la foudre figure dans le Répertoire de l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie (AEAI). Le rapport d’inspection de l’organe autorisé doit être transmis à l’AIB pour information

Le contrôle périodique inclut :

  • la mesure des connexions électriques
  • un tournée d’inspection afin d’examiner la conformité du système de protection contre la foudre

Périodicité des contrôles

Les bâtiments à forte fréquentation et à risques accrus (cf. Ordonnance sur la protection contre le feu et sur les sapeurs-pompiers (OPFSP), art. 9) sont soumis à des contrôles réguliers.

Rapport de contrôle

L’organisme en charge de l’inspection établit un rapport du contrôle périodique. Il contient une appréciation générale, un relevé de défaillances et une liste de défauts, des précisions quant au constat et la portée de la protection fournie par le système ainsi que les interconnexions avec les installations domestiques et les caractéristiques techniques du système.

Compléments pour utilisations spécifiques

Plusieurs bâtiments en zone d’activité (ZA) ou agricoles

(ZA : Zone d’activité artisanale – industrielle – commerciale)

Les bâtiments agricoles ou d’activité (bois, textiles, matières plastiques) > 3000 m³ doivent entre autres être équipés de systèmes de protection contre la foudre.

Si dans une de ces zones, des bâtiments ou installations ne respectent pas les distances de sécurité, c’est la somme des volumes bâtis de ceux-ci qui est décisive. Dès lors c’est l’ensemble de ces bâtiments/ installations qui doit être inclus dans le même système de protection. En sont exclus les bâtiments/ Installations respectant les distances de sécurité ou qui bénéficie de mesures constructives particulières. Voir à ce sujet les pages 21 à 24 de la DPI 15-15 Distances de sécurité incendie, systèmes porteurs et compartiments coupe-feu.

Bâtiments mitoyens

L‘usage des différentes parties d’un bâtiment mitoyen, décident de la nécessité d’un système de protection contre la foudre pour celui-ci. Les parties qui ne nécessitent pas, de par leur usage, une protection contre la foudre, peuvent en être exemptées pour autant qu’elles soient séparées des autres par un mur coupe-feu.

Installations de biogaz

En cas de réservoirs de gaz ou de digesteurs à bâches flottantes, il convient de se concerter avec l’AIB quant au choix du système de captage.

Bâtiments à proximités d’installations ferroviaires

Pour des bâtiments à proximité d’installations ferroviaires, il convient de se conformer aux instructions de l’exploitant de ces dernières.

Exigences complémentaires relatives aux systèmes de protection contre la foudre

Capteurs

Par principe, l’AIB préconise les capteurs en réseau maillés. Toutes les surfaces du toit doivent ainsi être couvertes par le maillage. Exception faite pour les toitures dont la couche supérieure est métallique ou pour celles qui disposent d’une solution alternative équivalente et reconnue.

Des systèmes de captage unique (tels qu’équerres de protection, procédés de foudre globulaire) peuvent être exceptionnellement admis comme solution reconnue sur la base d’une demande d’utilisation unique accordé par l’instance spécialisée en protection incendie. La solution spécifique à l’objet doit être documentée et soumise à l’AIB..

Mise à la terre

Seul le cuivre est autorisé pour les lignes circulaires de mises à la terre.

Des piquets ou des électrodes radiales de mise à la terre complètent la ligne circulaire si cette dernière ne peut pas être enfouie assez profondément (p. ex. dans des régions de montagne au sous-sol rocheux).

Protection intérieure contre la foudre

À l’intérieur du bâtiment, des installations telles que tuyauterie, chauffage central, poteaux métalliques, ascenseurs, installations d’aération, etc., doivent être réalisés selon la Norme sur les installations à basse tension (NIBT).

Directives de protection incendie de l’AEAI

22-15 « Systèmes de protection contre la foudre »