Heureka – Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Assurance immobilière Berne

Heureka –

Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Chemin de navigation

Ascenseurs, escaliers roulants et ascenseurs pour sapeurs-pompiers

Les ascenseurs, les escaliers roulants et les installations de transport semblables doivent respecter des directives relatives à la résistance au feu et aux matériaux utilisés. Des prescriptions supplémentaires s’appliquent pour les ascenseurs dans les bâtiments élevés.

 

On distingue deux types d'installations d’ascenseur : les ascenseurs traditionnels et les ascenseurs pour sapeurs-pompiers.

En temps normal, les ascenseurs pour sapeurs-pompiers sont utilisés comme des ascenseurs traditionnels. Ils doivent cependant être conçus de sorte à pouvoir être utilisés par les sapeurs-pompiers lors de leur intervention ou à des fins d’évacuation en cas d’incendie.

Les ascenseurs pour sapeurs-pompiers sont prescrits dans les bâtiments élevés ; leur nombre est fixé par le concept de protection incendie.

Les ascenseurs des bâtiments élevés qui ne sont pas utilisés comme ascenseurs pour sapeurs-pompiers restent par ailleurs soumis à des prescriptions plus sévères, en particulier en ce qui concerne leurs accès.

Principes relatifs aux ascenseurs

  • Les gaines d’ascenseur sont soumises aux mêmes prescriptions de résistance au feu que l'unité d'utilisation qui s'y rattache, mais au minimum EI 30.
  • Les parois de la gaine doivent s’élever jusqu’à la toiture.
  • Lorsque la construction de la gaine ne s’étend pas jusqu’à la toiture, le plafond doit présenter la même résistance au feu que les parois.
  • La structure des cabines d'ascenseur doit être réalisée en matériaux RF1. Des matériaux RF2 sont admis pour les revêtements du sol, des parois et du plafondLa structure des cabines d'ascenseur doit être réalisée en matériaux RF1. Des matériaux RF2 sont admis pour les revêtements du sol, des parois et du plafond.
  • Les portes, les locaux de machines et de poulies ainsi que les systèmes de commande des ascenseurs (lorsqu'ils ne sont pas intégrés à la gaine) doivent en règle générale afficher une résistance au feu d’au moins EI 30. Les matériaux utilisés doivent être classés RF1.
  • Lorsque les portes palières de l’ascenseur offrent un accès direct à une unité d’utilisation, elles doivent présenter une résistance au feu E 30 au minimum.
  • Lorsque les ascenseurs desservent des niveaux souterrains, leurs portes palières doivent s’ouvrir sur des sas, sur des voies d’évacuation horizontales et verticales ou sur des vestibules résistant au feu. Exception : lorsque l’ascenseur mène exclusivement à un sous-sol, les portes palières peuvent déboucher directement sur une unité d’utilisation (p. ex. local technique, entrepôt). La résistance au feu des portes palières de l’ascenseur doit être d’au moins E 30.
  • S'ils relient plus de trois paliers, les ascenseurs situés dans les bâtiments élevés, les établissements d’hébergement, les grands magasins et les bâtiments avec locaux recevant un grand nombre de personnes doivent être équipés d'un asservissement incendie.
  • Les ascenseurs installés dans une voie d’évacuation verticale ou les ascenseurs panoramiques dans les cours intérieures couvertes ne sont soumis à aucune exigence sur le plan de la protection incendie en ce qui concerne la gaine ou les parois.
  • Il est interdit d’utiliser les ascenseurs en cas d’incendie.

Vous trouverez les prescriptions détaillées dans la directive de protection incendie 23-15 « Installations de transport », chapitre 3.

Exigences pour les portes des cages d'ascenseurs

Les portes des cages d'ascenseurs doivent être composées de matériaux de construction de catégorie RF1.

Lorsque les portes palières d'ascenseur mènent directement à l’unité d’utilisation, elles doivent présenter la résistance au feu suivante :

Les portes des machines, les portes des locaux de poulies et les portes de révision qui ne débouchent pas sur l’extérieur doivent présenter une résistance au feu de EI 30.

Les parties frontales des cages doivent présenter la même résistance au feu que les portes palières d'ascenseur auxquelles elles sont rattachées.

Des exigences plus sévères s’appliquent aux ascenseurs pour sapeurs-pompiers.

En cas de transformation ou d’assainissement, les exigences suivantes s'appliquent dans le canton de Berne :

  • Les portes battantes ou coulissantes qui ne satisfont pas aux exigences A 60 doivent être remplacées par des portes de cages d'ascenseurs conformément aux PPI 2015.
  • Jusqu’à nouvel avis, les portes battantes ou coulissantes existantes sans fenêtres qui répondent aux exigences A 60 (documents de sécurité 1251-06.d, 1251-07.d et 1251-08.d) satisfont aux exigences des PPI 2015 et ne doivent pas être remplacées.
  • Pour les fenêtres des portes battantes A 60, les PPI 2015 exigent E 30-RF1 et pour une charge thermique élevée (plus de 1000 MJ/m² dans les locaux), E 60-RF1. Si les fenêtres existantes ne satisfont pas à ces exigences, la vitre doit être remplacée.
  • Les portes battantes ou coulissantes, de même que les vitres individuelles dans des portes fabriquées en verre armé, peuvent être conservées en l’état.

Exigences supplémentaires relatives aux ascenceurs en grands immeubles

  • Les portes palières d'ascenseur ne doivent pas s'ouvrir directement sur des cages d'escalier de sécurité.
  • Les portes palières d'ascenseur doivent avoir une résistance au feu E 30.
  • L'accès aux ascenseurs ne doit pas se faire directement depuis les unités d’utilisation, mais par la zone palière ou des voies d’évacuation horizontales de résistance au feu EI 90.
  • Lorsque l'accès se fait par des voies d’évacuation horizontales, des portes coupe-feu de résistance au feu EI 30 doivent être montées devant les portes palières. Elles doivent se fermer automatiquement en cas d'incendie, mais doivent toujours pouvoir être ouvertes depuis l'intérieur de la gaine.

Exigences relatives aux ascenseurs pour sapeurs-pompiers

Des exigences particulières s’appliquent aux ascenseurs pour sapeurs-pompiers, car il doit également être possible d’utiliser ces derniers en cas d’incendie.

L’essentiel en bref :

  • A partir de l’ascenseur pour sapeurs-pompiers, il faut pouvoir accéder à toutes les unités d’utilisation de chaque étage de manière sûre (voie d’évacuation horizontale). Cet accès doit obligatoirement se faire par des sas.
  • Les ascenseurs pour sapeurs-pompiers doivent être installés dans une gaine séparée et dotés d’une alimentation de sécurité. La gaine doit être protégée de la pénétration de fumées par un système de mise en surpression.
  • Les ascenseurs pour sapeurs-pompiers doivent être protégés contre l’eau d’extinction qui pourrait y pénétrer.

Pour d’autres exigences détaillées au sujet de l’accès, des portes, des cabines, du système de commande, de la commande destinée aux sapeurs-pompiers et de l’alimentation de sécurité, voir la prescription de protection incendie 23-15 « Installations de transport », chapitre 4.

Monte-escaliers installés après coup

L’installation de monte-escaliers dans des bâtiments existants doit garantir que la voie d’évacuation passant par l’escalier reste dégagée en tout temps.

Dès que des voies d’évacuation sont affectées, l’installation est soumise à autorisation.

La demande de permis de construire adressée à l’autorité compétente doit être assortie des documents requis et d’une description dûment motivée du projet. Il convient de toujours solliciter le concours de l’autorité de police du feu compétente ou de l’AIB.

Il ne peut être procédé au montage que lorsque le permis est définitivement accordé.

Si le monte-escaliers (ascenseur à plate-forme, système avec siège, plate-forme élévatrice ou système de rails au plafond) est installé après coup, il ne doit pas entraver la voie d’évacuation passant par l’escalier. La voie d’évacuation et de sauvetage doit être dégagée et pleinement fonctionnelle en tout temps.

La largeur minimale du passage (escalier, paliers, corridor, vestibule) entre la paroi et les rails doit être d’au moins 0.8 m.

L’installation de monte-escaliers dans les escaliers existants de maisons élevées, d’écoles, de magasins de vente et de bâtiments avec des locaux recevant plus de 100 personnes, n’est pas autorisée dans la mesure où la largeur minimale de 1.2 m est entravée au moment de la mise en service du dispositif.

En cas de forte fréquentation, la largeur minimale de la voie d’évacuation peut être augmentée selon le calcul du nombre de personnes.

Mesures

  • Lorsque le monte-escalier est à l’arrêt, il doit être parqué à l’extérieur de la largeur requise pour la voie d’évacuation.
  • Si un monte-escalier est installé sur plusieurs étages, chaque étage doit présenter une aire d’attente suffisante. Si, lorsque le monte-escalier est en service, la largeur du passage restant est de 0.8 m, cette exigence est sans objet.
  • Si le monte-escalier ne peut pas être parqué en dehors de la voie d’évacuation, la largeur du passage lorsque le monte-escalier est en position de repos (plate-forme, siège et repose pieds relevés) doit être de 0.8 m au minimum.
  • Si le monte-escalier n’est pas utilisé, il doit se rendre spontanément vers la prochaine position d’attente.
  • Si le monte-escalier est utilisé, les utilisateurs doivent pouvoir le guider vers la prochaine position d’attente depuis n’importe quel arrêt.
  • En cas de panne de courant, le monte-escalier doit se rendre sans alimentation externe sur la position d’attente la plus proche.
  • Les rails doivent être montés en dehors de la largeur requise pour la voie d’évacuation.
  • Les utilisateurs et les autres personnes concernées doivent être régulièrement instruits sur le comportement à adopter en cas d’incendie

Directive de protection incendie de l’AEAI

23-15 « Installations de transport »

Les classifications REI 30, EI 30, E 30

Dans le cadre de l’évaluation d’un élément de construction, les critères déterminants sont les suivants :

R Résistance (portance)
E Etanchéité (aux flammes et fumées)
I Isolation thermique
tt La durée de résistance au feu est la durée minimale, en minutes, pendant laquelle un élément de construction doit remplir les exigences requises.

Exemple : un élément de construction REI 30 :

  • (R) reste résistant (garde sa portance) pendant 30 minutes en cas d’incendie
  • (E) empêche pendant 30 minutes que la fumée et les flammes se propagent dans les pièces avoisinantes
  • (I) maintient la chaleur à l’écart des zones environnantes pendant 30 minutes
Notice de protection incendie pdf «Monte-escaliers installés après coup»