Heureka – Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Assurance immobilière Berne

Heureka –

Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Chemin de navigation

Installations de ventilation et de climatisation : hors service en cas d’incendie

En cas d’incendie, les fumées et le feu ne doivent pas se propager via les installations de ventilation et de climatisation. Il convient par conséquent de respecter les exigences suivantes : matériaux de construction RF1, résistance au feu EI 30 au minimum et clapets coupe-feu à fermeture automatique.

Les installations de ventilation et de climatisation doivent s'arrêter automatiquement en cas de réaction des installations de détection ou d'extinction d'incendie et en cas de réaction des détecteurs de fumée pour gaines. Faute de détecteurs de fumée et d'installation de détection ou d'extinction d'incendie, les installations aérauliques doivent pouvoir être arrêtées manuellement depuis un endroit facilement accessible.

Le concept de ventilation et le concept de protection incendie doivent être harmonisés de telle sorte qu'en cas d'incendie, le feu ou la fumée ne se propagent pas via les installations aérauliques.

Les installations aérauliques (appareils, ventilateurs et conduits) doivent faire l'objet d'une maintenance et d'un nettoyage garantissant en permanence leur bon fonctionnement et permettant d’éviter tout risque d'incendie.

Emplacement des installations

Les installations de ventilation et de climatisation qui ne servent à alimenter qu'un seul groupe de compartiments coupe-feu ventilés peuvent être installées dans n'importe quel local, sur le plan de la conception et de l'aménagement.

Si l’installation sert à alimenter plusieurs groupes de compartiments coupe-feu ventilés, les monoblocs et ventilateurs doivent être installés dans un local séparé d'une résistance au feu EI 30 au minimum.

Conduits de ventilation : exigences relatives aux matériaux et au montage

Température maximale de l’air circulant dans les conduits

La température maximale autorisée de l’air circulant dans les conduits s'élève à :

  • 50 °C pour les installations de ventilation,
  • 85 °C pour les procédés industriels. Ces installations sont soumises à des exigences spécifiques de protection incendie. Des exigences plus sévères sont appliquées pour les zones exposées au danger d’incendie et d’explosion, pour les milieux corrosifs, etc.

Matériaux de construction de catégorie RF1, à titre exceptionnel de catégorie RF3 (cr)

Les conduits de ventilation ainsi que les plafonds et sols ventilés doivent être en matériaux de catégorie RF1.

Ils peuvent être réalisés en matériaux de catégorie RF3 (cr) dans les cas suivants :

  • dans le même compartiment coupe-feu : installé dans des bureaux, locaux scolaires ou appartements
  • pour des plafonds et des sols ventilés se trouvant dans le même compartiment coupe-feu
  • lorsque les conduits de ventilation sont noyés dans le béton
  • lorsqu’il s’agit de nappes de tubes enterré
  • raccordements flexibles de bouches de pulsion/extraction (longueur < 2 m)
  • pour aspirer de l’air localement (longueur < 4 m)

Couches d’isolation thermique

Dans les voies d’évacuation, les couches d’isolation thermiques des conduits aérauliques doivent être réalisées en matériaux de construction de catégorie RF1. Dans tous les autres cas, les matériaux de construction de catégorie RF3 sont autorisés.

Les matériaux isolants avec une réaction critique (cr) ne sont autorisés que lorsqu’ils sont enveloppés sans espace vides dans des matériaux de construction de catégorie RF1 d’une épaisseur minimale de 0,5 mm.

Montage des conduits

Les conduits de ventilation qui traversent sans ouverture d’autres compartiments coupe-feu doivent présenter une résistance au feu EI 30 au minimum, ou présenter la même résistance au feu que le compartimentage coupe-feu correspondant à l’affectation.

Lorsque les conduits de ventilation traversent des éléments de construction formant compartiment coupe-feu, les passages entre les conduits et les éléments de construction doivent être obturées par des matériaux RF1 ou par des systèmes d’obturation (cloison souple en matériau RF1, par exemple laine de pierre).

Les systèmes d’obturation dans les murs et plafonds formant compartiment coupe-feu doivent présenter une résistance au feu EI 30.

Les fixations doivent être construites de manière à garantir un ancrage sûr des conduits de ventilation pendant la durée de résistance au feu requise. La dilatation ou l’effondrement d’un conduit ne doivent pas endommager les obturations des structures coupe-feu (consoles ou/et points fixes avec résistance au feu, et chevilles de fixation en matériau RF1).

Les cheminées d'aération, à l’exception des plafonds et des sols ventilés, ne doivent contenir que des éléments servant au fonctionnement de l'installation. Toute autre installation n’est pas autorisée.

Conduits de ventilation flexibles

Les conduits de ventilation flexibles (RF3 (cr) au minimum) peuvent être employés à l'intérieur d'un compartiment coupe-feu sans limitation de leur longueur, pour autant qu’ils servent à l’aération de ce compartiment coupe-feu uniquement.

  • Solution autorisée

  • Solution non autorisée

  • Solution autorisée

  • Solution non autorisée

Clapets coupe-feu : fermeture automatique en cas d’incendie

Les clapets coupe-feu doivent être équipés d'un dispositif de commande et d'un dispositif de déclenchement thermique. En cas d’incendie, ils se ferment de manière autonome à l’arrêt de la ventilation. II doit être possible de les contrôler et d’y accéder en tout temps depuis l’extérieur.

Construction et fonction

Quand les clapets coupe-feu sont-ils nécessaires ?

Les conduits de ventilation devront obligatoirement être équipés de clapets coupe-feu aux endroits suivants :

  • aux franchissements des murs coupe-feu, des parois et des planchers formant un compartiment coupe-feu
  • dans les conduits, dépourvus d'ouverture, qui traversent d'autres compartiments coupe-feu ventilés ensemble et ne présentent pas la résistance au feu requise

Le montage de clapets coupe-feu n'est pas obligatoire, sous réserve des dispositions du concept de protection incendie :

  • lorsque plusieurs compartiments coupe-feu sont ventilés ensemble
  • dans les bâtiments administratifs et scolaires, lorsque la surface des compartiments coupe-feu ventilés ensemble n'excède pas 1200 m²
  • dans les établissements d’hébergement et les bâtiments d'habitation, lorsque la surface totale des compartiments coupe-feu ventilés ensemble n'excède pas 600 m²
  • dans les installations de ventilation des salles d’eau
  • lorsque les conduits de ventilation restent séparés jusqu'à la centrale de ventilation
  • dans les bâtiments élevés, pour les installations de ventilation des salles d’eau, à condition qu'il n'y ait pas plus de 5 niveaux raccordés au conduit d'évacuation vertical
  • entre les centrales de ventilation et les gaines techniques

Le montage est décrit dans la fiche de travail  «Korrekte Montage der Brandschutzklappe» (en allemand uniquement).

Directives de protection incendie de l’AEAI

25-15 « Installations aérauliques »

Revêtement coupe-feu pour ventilations – mise en œuvre dans le canton de Berne

Depuis le 1er janvier 2017, l’AEAI reconnaît uniquement pour les conduits de ventilation les revêtements de protection incendie entièrement agréés selon la norme SN EN 1366-1 et faisant l’objet d’un rapport de classification selon SN EN 13501-3+A1:2009.


Les premiers produits n’étant arrivés sur le marché que dans le courant de l’année 2017, l’AIB règle la mise en œuvre pour le canton de Berne comme suit :


Depuis le 1er janvier 2017, les produits installés doivent être au bénéfice d’un agrément selon les nouvelles normes. Si la demande de permis de construire est déposée avant le 1er juillet 2018, la configuration de l’installation ne doit pas être modifiée si elle entraîne des frais disproportionnés. Pour les demandes de permis déposés après cette date, la configuration de l’installation doit entièrement prendre en compte les nouvelles dispositions.


Notice contenant des informations sur la mise en œuvre

RF1 - RF4

Les matériaux de construction sont classés dans quatre catégories de réaction au feu (RF1 à RF4). L’inflammabilité, la vitesse de combustion et la formation de fumée sont des facteurs déterminants dans ce contexte.


RF1 = pas de contribution au feu (p. ex. verre, béton, plâtre)
RF2 = faible contribution au feu (p. ex. bois de chêne, matériaux traités de sorte à ne pas être inflammables)
RF3 = contribution admissible au feu (p. ex. la plupart des types de bois)
RF4 = contribution inadmissible au feu (p. ex. copeaux de bois, carton)  


Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet sous le domaine thématique « Matériaux de construction et leur utilisation ».

Les classifications REI 30, EI 30, E 30

Dans le cadre de l’évaluation d’un élément de construction, les critères déterminants sont les suivants :

R Résistance (portance)
E Etanchéité (aux flammes et fumées)
I Isolation thermique
tt La durée de résistance au feu est la durée minimale, en minutes, pendant laquelle un élément de construction doit remplir les exigences requises.

Exemple : un élément de construction REI 30 :

  • (R) reste résistant (garde sa portance) pendant 30 minutes en cas d’incendie
  • (E) empêche pendant 30 minutes que la fumée et les flammes se propagent dans les pièces avoisinantes
  • (I) maintient la chaleur à l’écart des zones environnantes pendant 30 minutes