Heureka – Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Assurance immobilière Berne

Heureka –

Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Chemin de navigation

Toits en bardeaux

Les toits en bardeaux existants peuvent généralement être réparés ou refaits sans mesures supplémentaires de protection contre l’incendie. Si un toit en bardeaux est construit à neuf, il est évalué dans le cadre de la procédure de demande de permis de construire.

Ces réglementations valent pour le canton de Berne.

Compétences

L’évaluation des mesures de protection incendie relève, en fonction de l’usage du bâtiment, de la compétence des inspecteurs du feu de la commune ou de la division protection incendie de l’AIB.

Vous trouverez une liste des compétences en fonction des différentes affectations sur le site Internet de l’AIB.

Toits en bardeaux existants – Réparation et réfection

Les toits en bardeaux sont fréquents sur :

  • des bâtiments non contigus hors des zones d’habitation, p. ex. chalets d’alpage ou petits bâtiments agricoles annexes
  • des bâtiments annexes (y compris dans les zones d’habitation) 
  • des bâtiments protégés, par ex. des bâtiments historiques ou des églises

Dans ces cas, le principe est le suivant :

En cas de réparation ou de réfection de toits en bardeaux existants relevant d’anciennes législations, aucune mesure supplémentaire de protection incendie ne doit être prise. Du point de vue de la protection incendie, aucun permis de construire n’est nécessaire.

Les conditions à respecter sont les suivantes :

  • La réparation ou la réfection doit être conforme aux normes techniques reconnues.
  • Les bâtiments doivent continuer à être utilisés conformément à leur affectation première. Cela signifie par exemple qu’un foyer pour chauffer un chaudron à fromage ne doit pas être transformé en cheminée pour chauffer la pièce.
  • Les conduits d’évacuation des fumées doivent être construits conformément aux règles de construction reconnues et traditionnelles (par ex. construction en madriers, guide-flamme, etc.).
  • Les systèmes de protection contre la foudre existants doivent être fonctionnels et entretenus.

Toits en bardeaux nouvellement construits

Une procédure de demande de permis de construire est nécessaire pour les nouvelles constructions ou pour le remplacement d’une toiture existante par une toiture en bardeaux. Le toit en bardeaux projeté sera évalué dans le cadre de cette procédure.

Structure du toit

Les prescriptions de protection incendie en vigueur s’appliquent. Le toit en bardeaux doit être construit conformément à la directive de protection incendie 14-15 « Utilisation des matériaux de construction », ch. 3.3.2, variante 2.

Pour la variante 2, une plaque coupe-feu d’une résistance au feu de 30 minutes est requise dans la sous-toiture. La structure du toit peut aussi être réalisée avec une résistance au feu EI 30.

Exceptions :

Les exigences détaillées et les éventuelles mesures de remplacement sont généralement définies au cours de la procédure de demande de permis de construire.

Accessibilité

Pour les bâtiments de hauteur moyenne, l’accessibilité des toits pour les sapeurs-pompiers doit être garantie (par ex. engins de sauvetage et de travail aériens, escalier approprié avec sortie sur le toit).

Foyers ouverts

Les foyers ouverts doivent être construits conformément aux normes techniques reconnues et servir conformément à leur destination.

Protection contre la foudre

Le seul fait que le toit soit en bardeaux n’impliquent pas de système de protection contre la foudre ; mais l’usage et la catégorie de bâtiments sont déterminants. Pour savoir si un système de protection contre la foudre est requis, consultez le thème « Protection contre la foudre » en fonction de votre usage et de la catégorie de bâtiments.