Heureka – Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Assurance immobilière Berne

Heureka –

Votre plate-forme d'information pour la protection incendie

Chemin de navigation

Extincteurs et postes incendie

Des extincteurs portatifs ne sont pas prescrits, mais recommandés selon les prescriptions de protection incendie nationales.

Des postes incendie doivent être installés en complément à partir d’une volume de 3’000 m3 de la partie affectée à l'exploitation (grange/étable). 

Les appareils d’extinction doivent être entretenus régulièrement. Les intervalles d'entretien sont définis par les instructions du fabricant. L’UDAE (l’association suisse des distributeurs d'appareils d'extinction, Löschgeräteverband Schweiz en allemand) recommande de confier l’entretien des extincteurs portatifs à une entreprise spécialisée, tous les trois ans.

Les appareils d’extinction (extincteurs, postes incendie) sont installés dans les voies d’évacuation à l’intérieur des compartiments coupe-feu à proximité immédiate des issues de secours, soit à découvert, soit dans des coffrets. Lorsque les différents niveaux d’un bâtiment présentent une configuration et une disposition des locaux similaires, les appareils d'extinction doivent, autant que possible, être disposés et signalés de la même manière. 

Réglementation dans le Canton de Berne

Des postes incendie sont prescrits à partir d’une surface de plancher de 600 m².

Nombre d’appareils d’extinction

Le nombre de postes incendie et d’extincteurs portatifs dépend de l’affectation du bâtiment et de son étendue. Un poste incendie, respectivement un extincteur portatif est à prévoir par rayon d’action.

Par rayon d’action, on désigne une distance à vol d’oiseau de 30 m maximum et un trajet à pied de 40 m maximum.

Dans des exploitations ou sur des lieux particulièrement exposés à un risque d’incendie, des extincteurs portatifs supplémentaires peuvent être exigés.

Cas particuliers

Des extincteurs portatifs supplémentaires sont exigés :

  • dans des cuisines et coins cuisine industriels ou commerciaux,
  • dans des bâtiments et des installations comportant des espaces ou des zones exposés à un risque d’explosion (installations de peinture par pulvérisation, colonne d’essence, entrepôt pour liquides facilement inflammables, etc.)

Alimentation en eau et raccordement

Alimentation par le réseau public

La directive de protection incendie 18-15 « Dispositifs d’extinction » de l’AEAI précise les exigences pour les postes incendie.

L’exécution et le raccordement au réseau d’eau public doivent correspondre à des normes reconnues.

Il n’est pas admis d’installer des vannes sur la conduite et de les plomber à l’état fermé. Des compteurs d’eau ne doivent pas entraver le fonctionnement du poste incendie.

Alimentation privée

Si un bâtiment n’est pas raccordé au réseau d’eau public, les postes incendie doivent être alimentés par une adduction d’eau privée suffisante. Est considéré comme suffisant :

  • Un réservoir d’une contenance minimale de 2 m³ et présentant une pression suffisante (pression statique au niveau du raccord au minimum 3 bar, pression de 2 bars à l’écoulement au niveau de la lance, ce qui correspond à env. 16 l/min) par poste incendie.
  • Une arrivée d’eau naturelle de 15 l/min et une pompe domestique de capacité suffisante dont l’alimentation électrique est séparée des autres installations électriques du bâtiment et provient directement de l’alimentation principale.
  • Une pompe domestique disposant d’un réservoir de régulation d’au minimum 0,5 m³ par poste incendie. La pompe s’enclenchera automatiquement en cas de baisse de la pression. Pour le réservoir de régulation, la pression de service et la pression minimale (seuil d’enclenchement) doivent être réglées de telle sorte que la pompe s’enclenche lorsque la pression est de 4 bar.

Si la pompe ne s’enclenche pas automatiquement en cas de baisse de la pression, il convient d’installer un interrupteur électrique à actionner manuellement à proximité immédiate du poste incendie. L’alimentation électrique de la pompe doit provenir directement de l’alimentation principale et être séparée de toutes les autres installations électriques de la maison.

L’alimentation de systèmes d’extinction d’incendie avec de l’eau non potable (p. ex. provenant de citernes, rivières, fontaines) n’est pas autorisée en raison de l’ordonnance sur l’hygiène.

Raccordement du poste incendie

Les conduites d’arrivée d’eau doivent être réalisées avec des matériaux du groupe RF1 (pas de contribution à l’incendie, matériaux incombustibles) ou protégées par un crépi offrant une résistance au feu EI 30 ou d’une autre manière équivalente. La conduite de raccordement doit présenter un diamètre minimum de DN 32 et doit être réalisée en matériaux du groupe RF1. Les conduites existantes doivent présenter un diamètre minimum de DN 25.

La pression statique de tous les postes incendie doit être de 3 bar au minimum, respectivement 2­ bar à l’écoulement au niveau de la lance (ce qui correspond à env. 0,27 l/s).

Les conduites de raccordement doivent être intégrées au bâtiment de sorte à garantir la qualité de l’eau potable.

La conduite de raccordement desservant plusieurs postes incendie doit être installée afin de permettre l’utilisation d’un poste individuel. Les exceptions sont à convenir avec l’autorité de protection incendie.

Les postes incendie sont munis d’une vanne dotée d’un raccord d'au moins DN 32 (au minimum DN 25 pour les conduites existantes) et d’un raccord mobile relié à un dévidoir à alimentation axiale supportant  un tuyau en caoutchouc indéformable. Ce dernier doit correspondre à l’état de la technique (selon DIN 14 461-1, en allemand, et DIN EN 671-1, en allemand et en anglais) et être muni d’une lance en acier multifonction réglable (débit de 20 à 30 l/min pour 5 bar).